Number 2 a neuf mois

Et voilà. 9 mois dedans, 9 mois dehors ! C’est fou comme la grossesse me parait toujours tellement plus longue que ces 9 mois de bébé qui grandit hors du ventre… C’est passé à une vitesse ! Déjà, on pense au retour au travail. Déjà, il faut penser à changer le contrat de la crèche, et celui de la cantine et de la garderie pour le grand. Beaucoup de changement s’annoncent soudain, dans notre petit train-train quotidien qui n’a rien de follement excitant et qui est pourtant si confortable.

9 mois ! Ça me paraissait si loin en septembre… Mais nous y voilà donc, le moment de tous les changements. En espérant que cela se passe bien, pour chacun de nous.

IMG_20180223_163933_916.jpg

Quelques chiffres pour commencer

On compte 4 dents dans sa bouche, et il mesure 72cm pour 9kg100g ! La bonne nouvelle du mois (enfin pour moi hein), c’est que j’ai réussi à ne pas changer de taille de vêtements ! Youpi ! On reste au 12 mois, même pour les bodys et les pyjamas, qui lui sont certes ajustés, mais pas encore trop petits, contrairement à ce que je craignais le mois dernier. Le 18 mois est donc sorti des cartons, mais attend sagement son tour dans l’armoire. Ouf !

Par contre, ça ne m’arrange pas des masses : en 18 mois je n’ai que de l’hiver… Non, je rigole ! Du shopping en perspective, avec mon compte en banque à nouveau plein, rien de tel pour se motiver à retourner au boulot !! Lol #teampanierpercé.

Affectif et social

Au vu du grand retour des nuits pourries, je me demande s’il n’exprime pas son angoisse de séparation par ce biais là ? Là où avant lui remettre la tétine suffisait, il faut parfois souvent faire preuve de plus de patience pour calmer notre petit loup… Il a aussi parfois du mal à se coucher, d’autant plus si l’on n’a pas respecté son rituel du sommeil parce que l’on se disait qu’il était trop fatigué. Ça ou les dents…

En tout cas en journée, toujours pas d’angoisse de séparation à signaler – pour le moment. Lorsqu’on le dépose à la crèche il est toujours content (c’est juste lorsque je viens le chercher qu’il pleure pour venir dans mes bras, ça ne va jamais assez vite !), et je peux toujours le laisser dans une pièce et vaquer à mes occupations dans une autre, du moment que ce n’est pas trop long et qu’il est de bonne humeur. C’est l’avantage du deuxième aussi, je pense. Souvent le laisser près de son frère suffit, à l’un comme à l’autre d’ailleurs : ils jouent chacun de leur côté mais sont rassurés par la présence de l’autre. Et moi je peux ranger le bazar du midi. Tout bénéf !

Il est d’ailleurs toujours le premier fan de son grand frère, qui n’est pas en reste pour chercher tout ce qui pourrait le faire rire (en réalité, il suffit qu’il le voie passer dans son champ de vision pour éclater de rire). Il a d’ailleurs bien compris que Number 1 faisait entièrement partie de son monde car, lorsqu’il n’est pas là, il le cherche avec avidité.

Avec nous il est toujours aussi câlin, et lorsque je le cherche à la crèche, il tend les bras vers mois en ouvrant grand la bouche, et me serre les cheveux, comme pour me faire un bisou, ou une esquisse de câlin. Ces premières démonstrations de tendresse me font littéralement fondre, je ne me souviens pas qu’elles soient apparues si tôt chez Number 1 (mais bon, lui il ne pensait qu’à marcher à ce moment-là ! on peut pas tout faire hein ?).

On commence aussi à voir poindre le début de certaines peurs qu’il n’avaient pas avant : la peur des personnes qu’il ne connaît pas (il a tendance à cacher sa tête dans mon cou à la place des grands sourires qu’il faisait avant), certains bruits (quand je baille ! lol), la douchette de la baignoire…

20180223_163732.jpg

Motricité

Quand je lis les articles qui permettent de suivre l’évolution « normale » du bébé de 0 à 12 mois j’ai toujours tendance à rigoler (jaune). Par exemple quand ils titrent « Bébé bouge beaucoup à 9 mois », ou encore « à 9 mois, votre bébé est un pro du déplacement ». AHAHAHAHAH.

Fidèle à lui même, mon bébé escargot continue de prendre son temps. Si maintenant il se tient assis, la position sur le ventre est devenue sa position la plus détestée, et il continue de se tourner illico sur le dos si on ose le mettre dans cette position. Bref, il n’est pas prêt d’avancer, ni en rampant, et encore moins à quatre pattes.  Bien sûr, il se serre encore moins des meubles qui l’entourent pour se redresser. Non, lui, il est bien allongé sur le dos, à discuter avec ses hochets, et à les mordiller assidument.

Alors oui, il est toujours aussi concentré sur ses mains. Il fait coucou à son frère avec frénésie, et commence à faire bravo (grande nouveauté !), et il aime toujours autant les comptines et les jeux de doigts. Il est aussi désormais capable d’attraper des objets de petites taille, entre son pouce et son index, en « pince ».

IMG_20180203_150342_128.jpg

Le langage

Il chante, il parle crie, on ne l’arrête plus. Il ne répond pas toujours à son prénom, n’essaie pas forcément d’imiter les sons qu’il entend, mais il cause, ça c’est sûr. On ne s’entend plus à table, le soir et les week-ends.

Si on lui prend un objet des mains, il montre désormais sa contrariété. Il faut donc faire preuve de ruse, et lui en proposer un autre avant de lui enlever celui qu’il ne peut pas prendre – et même, ça ne marche pas toujours ! On dirait aussi qu’il comprend nos expressions car, souvent, lorsque l’on gronde Number 1 après une bêtise, c’est Number 2 qui pleure en premier ! De même, il ne supporte pas qu’on lui dise « non »… ça promet !

Diversification

Après une grosse période du reflux-le retour (j’ai bien peur qu’on ne s’en débarrasse jamais de cette merde), on a finit par arrêter les yaourts. Sur les conseils du pédiatre et de la crèche, il ne mange désormais plus de laitage le midi (juste sa purée/protéines et une compote), et à la crèche il est repassé au biberon au goûter (avec une compote). Ici j’essaie les yaourts au lait de brebis après avoir lu que les PLV pouvaient être cause du reflux, mais pour l’instant on ne voit pas vraiment de différence.

Le jour de la visite chez le pédiatre, PapaOrdinaire est revenu tout guilleret, m’informant que l’on pouvait désormais passer « aux morceaux ». J’étais moyennement d’accord, mais quand je vois mon grand qui préfère encore aujourd’hui, à 3 ans et demi, les purées et les soupes à tout ce qui lui demande du « travail » (quand il faut mâcher quoi), je me suis dit que ce n’était peut-être pas plus mal de commencer plus tôt. Bon, ça a été un échec cuisant à base de vomis (je vous passe les détails, il ne s’est pas étouffé mais a clairement détesté). Je me disais que j’y étais peut-être allée un peu fort pour une première, avec mon boulghour, et j’ai ensuite essayé de simplement moins mixer la purée, mais même résultat. On a donc abandonné l’idée pour le moment, et on est repassé aux textures bien lisses. On verra le mois prochain.

A part cela, il est toujours aussi passionné par la nourriture. Ah si, on a commencé à lui donner des petits boudoirs à croquer et, ça bien sûr, il adore. Même quand il la moitié du truc dans la bouche, il le mastique avec application, et ça passe tout seul. Évidemment.

20180223_111301.jpg

 

Les petits détails en vrac

Nous sommes retournés à la neige ce mois-ci, et Number 2 a fait un tour dans la luge… pas vraiment adaptée à lui, il était allongé pendant que son parrain le tirait… On n’a pas osé la descente, mais il a bien aimé tout de même, j’ai l’impression ♥ Son nouveau jeu lorsqu’il est dans sa chaise haute et qu’il a fini de manger : faire non avec la tête, le plus vite possible. Évidemment, ça fait exploser de rire son frère qui ne peut pas s’empêcher de l’imiter (et, bon, ok, on est pareil) ♥ A la crèche, il dort… pas. Jamais plus de 30 minutes, en tout cas, et souvent moins. Ça m’angoisse beaucoup pour le retour au travail ♥ Il n’aime plus être porté en « ventre contre ventre », par contre le position sur le côté est de plus en plus appréciée ♥ Il souffle avec sa bouche ! Prêt pour sa première bougie ! Enfin, il faut juste qu’il le fasse au bon moment (mais ça va hein, on a encore le temps !) ♥ Son doudou c’est vraiment son doudou maintenant. Quand on lui tend il lui fait la même chose qu’à moi lorsque je viens le chercher à la crèche !

Le mois prochain… J’aurais donc repris le travail, et toi, tu auras commencé tes semaines complètes à la crèche. Heureusement, on se garde le mercredi pour la pause douceur de la semaine (ou pas). Et qui sait ce que tu nous réserves comme surprises ?

IMG_20180201_090247_056.jpg

Un commentaire sur “Number 2 a neuf mois

Ajouter un commentaire

  1. J’aime toujours lire ces bilans et je retrouve pas mal du mien dans ta description évidemment ! J’imagine que le reflux est responsable de son désamour pour la position ventrale… Et j’ai hâte d’en savoir plus sur ta reprise, tes sentiments etc.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :