Nos nuits pourries #teamhibou

On croyait qu’on allait bien s’en sortir, cette fois. Oh, bien sûr, Number 2 a mis un peu de temps à « faire ses nuits » (les nôtres, quoi). Mais figurez-vous que depuis ses 4 mois et 2 jours, il ne mange plus la nuit. Dormons-nous pour autant ? Pas vraiment… Et les dernières nuits ont même fait ressurgir nos plus vieilles peurs et nous ont ramenés violemment un an et demi en arrière…

Les nuits de Number 1

Pour mieux comprendre le traumatisme, il faut remonter quelques années en arrière (3, en fait). Au début tout allait bien. Number 1 s’est rapidement passé de tétées la nuit : à 2 mois, c’était réglé. Et puis, je suis retournée au boulot, et lui est entré à la crèche. Deux semaines après, il avait attrapé une méchante bronchiolite qui nous a tous mis bien KO. Ensuite, son sommeil n’a plus jamais été apaisé.

Alors, oui, on pouvait le trimballer partout. Oui, à 19h30, que ce soit dans son lit ou dans le lit parapluie, il s’endormait sans problèmes. C’est après que ça se corsait. S’il se réveillait la nuit, on en avait pour deux heures de berceuses, de balades dans l’appart’, et tutti quanti. Les yeux grands ouverts comme des billes, on pouvait faire ce qu’on voulait, il y en avait pour deux heures. Et, si par bonheur on échappait au réveil nocturne, il se réveillait en pleine forme à 5h. Et impossible de se coucher sur le canapé à côté de lui hein ? Non non, il fallait absolument JOUER avec lui. A 5h du matin. Oui oui. Bonjour le tyran.

Ça a duré comme ça jusqu’à environ ses un an et demi. Puis, on a eu une petite accalmie. Le temps d’oublier tout ça et de lancer le petit deuz vite fait avant de regretter. Et ça a pas loupé ! A deux ans et 4 mois, le coucher est devenu difficile. On a galéré 3 bons mois. Je crois qu’on a tout essayé. Ça durait parfois 2h… Jusqu’à ce qu’un jour on se fâche vraiment, tellement on était à bout. Et, petit à petit, les choses sont rentrées dans l’ordre. Enfin… Maintenant, il refait pipi au lit. L’école ? Number 2 ? On ne sait pas vraiment ce qui le perturbe. Peut-être un peu des deux. Les cauchemars sont revenus en force aussi, presque toutes les nuits. Et tous les soirs il nous dit quand même qu’il ne veut pas dormir. Même quand il a des cernes jusqu’aux chevilles, qu’il s’est pris les pieds dans le tapis environ mille fois avant, et qu’il chouine en non stop depuis une demie-heure, il « n’est pas fatigué ». Même la nuit lorsqu’il se réveille après un cauchemar, il nous répète (en dormant) qu’il ne veut pas dormir…

Voilà. Je crois qu’on en a fait un handicapé du sommeil. Et nous, nous sommes traumatisés.

20170807_235154
Et, paradoxalement, cet enfant est capable de dormir ainsi. Si si. Il était même sûrement en train de se dire qu’il n’était « pas fatigué ».

Les nuits de Number 2

Tout ce qu’on s’était empressés d’oublier nous est revenu donc en pleine face il y a deux jours (ou plutôt, deux nuits).

Jusque là, ça allait bien. Enfin, pas trop mal. PapaOrdinaire trouvait qu’il mettait du temps à les faire, ses fameuses nuits, mais moi je trouvais ça déjà pas si mal que, depuis sa naissance, une tétée ou un bib (bon, plusieurs dans la nuit au début hein, faut pas exagérer non plus), et Number 2 se rendormait sans problème, contrairement à… suivez mon regard.

Il nous a fait trois belles nuits avant, deux en juillet, et une début septembre, mais à chaque fois c’était une belle blague et la nuit suivante on repartait pour un bib de nuit. Mais voilà, finalement, après son baptême, le biberon de nuit était fini.

Pour autant, on a continué de se lever, plusieurs fois par nuits, pour lui recoller sa tétine dans le bec (la nuit, je parle en langage familier – légèrement excédée la meuf). Ça, ça a été la semaine qui a suivi l’arrêt du bib la nuit. Et puis, on a eu droit à une semaine sans (presque) aucun réveil. On en était convaincu, ça y était, 4 mois et c’était plié, à nous nos nuits de 8h (ENFIN). Mais bon, apparemment, avec PapaOrdinaire, on a aucun pif en ce qui concerne nos enfants et il suffit qu’on se félicite de notre nouvelle vie idyllique pour que tout parte en cacahuète (et je reste polie).

BREF, j’en arrive à cette fameuse nuit. D’abord il y a eu une bronchite (bon, du coup, quelques réveils à nouveau, mais là ça passe, on comprend pourquoi. Et, en même temps, le souvenir de la bronchiolite planait déjà, menaçant). La bronchite passe (il tousse encore mais ce n’est plus ça qui le réveille la nuit). On recolle de nouveau quelques tétines dans la bouche. Et puis, une nuit, à 4h… gros pleurs. Et ces deux billes, grandes ouvertes… Bon sang je vous jure, LES MÊMES QUE SON FRÈRE. C’était pire qu’un film d’horreur. On a mis une heure à le rendormir (« qu’une heure » a précisé PapaOrdinaire, « ça va, c’est moins pire que Number 1 » ; MAIS LOL). Le truc c’est que maintenant, il y a le plus grand, avec tout son passif sur le sommeil, et ma seule hantise, c’est qu’en plus de ça il réveille son frère et qu’on n’en ait pas un sur les bras, mais deux.

Mon dieu. Pourquoi on en a fait un deuxième, déjà ?

IMG_20170823_095608_267
Voilà, je crois que tout est dit, hein.

Nos nuits à nous

Voici donc ce à quoi ressemble nos nuits en ce moment.

19h30-20h00 : les deux sont couchés. On se met devant la télé pour manger à notre tour (oui, on n’a pas encore réussi à se résoudre à manger tous ensemble le soir, et faire de ce moment un joli temps familial. Je crois qu’on tient encore trop à nos soirées, à défaut de ne pas faire nos nuits), et (enfin) discuter sans être interrompus.

20h30 : Number 1 nous annonce qu’il veut faire caca et que son suppo pour la toux lui fait atrocement mal.

21h00 : premier rappel de Number 2 pour cause de tétine perdue.

22h00 : deuxième rappel de Number 2. Tétine remise, mais ça ne suffit pas. Câlin d’environ 10min (pour l’instant je ne me plains pas).

22h10 : on se dit qu’il serait prudent d’aller se coucher. Ce qu’on fait. J’avais oublié ce que ça fait de s’endormir la peur au ventre. La peur de pas dormir, c’est grave quand même, non ?

23h57 : troisième rappel de Number 2. C’est PapaOrdinaire qui y va. Je ne sais pas trop ce qu’il lui fait (j’étais juste en train de m’endormir)(enfin c’est l’impression que j’aie, en tout cas), mais ça ne dure pas longtemps avant qu’il revienne. Je penche pour la tétine (au hasard).

02h48 : cauchemar de Number 1, qui se plaint qu’il veut qu’on lui remette son pyjama. Je lui fait remarquer qu’il l’a toujours. A moitié endormi, il touche son pantalon, son tee-shirt, et admet la réalité. Bon, il voudrait bien un câlin. Un peu d’eau ? Allez, un peu d’eau. Je lui dit que je retourne dans mon lit et il me rétorque que je dois rester à côté de lui pour lui caresser les cheveux. « Hors de question, je lui répond, je suis trop fatiguée ». « Ben moi je veux pas dormir », me dit-il, les yeux fermés. Ce qui est l’équivalent du « blablabla » pour mon oreille. Très bien mon pote, fais ce que tu veux, moi par contre j’en ai très envie, alors je retourne au lit.

04h04 : quatrième rappel de Number 2. Le vrai cette fois-ci. PapaOrdinaire y va, mais ça braille tellement fort que je me lève aussi. De toute façon, je ne m’étais pas rendormie (c’est mon véritable point faible de maman je dois dire)(si quelqu’un a une solution pour que je me rendorme aussi facilement que mon mec, je suis preneuse). Il lui change la couche et je prends le relai. Cette fois, il se rendort vite dans mes bras mais se réveille plusieurs fois en se contorsionnant dans tous les sens. Pas de doute : il a mal. Pas de doute, le reflux revient en force. Joie.

05h01 : Number 2 s’est rendormi pour de bon. Je retourne me coucher.

06h30 : Number 2 se dit vraisemblablement que, tiens, il a vachement bien dormi, et s’il s’entraînait à faire des vocalises ? PapaOrdinaire le ramène dans notre lit, mais ce n’est pas franchement une réussite. C’est juste qu’on arrive à lui tenir la tétine dans la bouche #torsionnaires.

07h00 : le réveil de PapaOrdinaire sonne. Réglé comme un coucou suisse, Number 1 braille de son lit « Papaaaaa ! Je veux me lever ! ». Et voilà, c’est parti pour une belle (et looooooongue) journée !

Et toi, comment sont tes nuits ? Pourries ? Merveilleuses (te la pète pas trop quand même, on sait jamais ce qu’il peut se passer en une nuit) ? Tu as des solutions pour m’aider à me rendormir plus vite ou à faire la sieste ? Je m’étais jurée de trouver une solution à ce problème avant de faire une deuxième et… voilà.

Publicités

35 commentaires sur “Nos nuits pourries #teamhibou

Ajouter un commentaire

  1. Je ne peux que compatir, le sommeil étant vraiment sacré pour moi. Et sans me la péter, Tess fait de bonne nuit de 21h à 8h30 en moyenne et je ne te dirai pas depuis quand histoire qu’on ne se fâche pas, hein…
    J’ai peur d’avoir le modèle inverse pour le deuxième mais bon on croise les doigts, on est 3 gros dormeurs, on va pas faire un extra-terrestre j’espère!!
    En attendant, j’ai pas vraiment de solution à te proposer. Du courage, beaucoup de courage! Et je croise les doigts pour que ça s’arrange au plus vite!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour le croisage de doigts et le courage, je prends ! Et ne t’inquiète pas je ne me fâche avec personne au sujet des nuits – sauf avec mes enfants ou mon mari 😂
      J’arrive même à être contente pour les autres quand ça se passe bien 😉 tant mieux va !
      Et faut pas stresser pour le deuxième ; y’a pas de raison que ça se passe mal !

      J'aime

  2. Olala non malheureusement je n’ai pas de conseils à donner mais je compatis. Je n’en ai qu’un, il a 6 mois et il « fait ses nuits » depuis le début où presque. Je sais que j’ai infiniment de chance et que tout peut changer du jour au lendemain… Les siestes éclair de 10 minutes tu peux pas ? Faut pouvoir s’endormir vite, mais ça fait du bien ! Tu bois un café avant, comme ça le temps que t’aies fini il commence à faire effet et tu es à peu près d’attaque… Courage tout plein.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai la chance d’avoir des nuits merveilleuses en ce moment!…………………………….mais………………………..oui rassures toi il y a un mais! Mais, je viens de passer 2 ans et 3 mois avec des nuits de merde!
    Ma chouquette a fait ses nuits complètes 20h-8h à deux mois, jamais eu de problèmes ensuite (hors maladies et exceptions). Le bébé parfait. On s’est dit qu’on savait bien s’y prendre…Et puis, Bouclette. Bon ben là tu as compris d’après le début du commentaire que ça a légèrement foiré…je sais pas d’où ça venait, mais à chaque fois qu’elle nous faisait 3 semaines de nuits et qu’on y croyait, bam, elle arrêtait tout. Pour elle c’était différent de toi, elle se réveillait entre 1 et 7 fois par nuit, mais se rendormait heureusement très vite…juste assez pour nous foirer nos nuits à nous, entrecouper notre sommeil et nous pourrir 2 ans et 3 mois de sommeil…Mais …le corps s’habitue, en fait! Enfin bon, je suis heureuse d’en être sortie! (et comme tu dis, je touche du bois!!!)

    Aimé par 1 personne

    1. 2 ans et 3 mois ! Au secours. Ça me rassure pas du tout cette histoire.
      Punaise moi déjà une nuit par ci par là ça me rend dingue quand le lendemain il ne la fait pas… alors au bout de trois semaines ! J’ose même pas imaginer dans quel état je serai… y’a rien de pire que les retours en arrière !
      Oui c’est vrai qu’on finit par s’habituer… même quand on peut faire des grasses mat, on n’y arrive plus…

      J'aime

  4. Je n’ai encore jamais eu ce cas du bébé vraiment réveillé qui ne veut plus dormir en plein milieu de la nuit. Mais notre numéro 1 aussi se réveille encore la nuit et le numéro 2 évidemment avec un ou deux biberons par nuit. Ici leur vrai souci – aux deux vu comme on est parti – c’est de dormir dans leur lit – c’est à dire seuls. Mais j’ai définitivement lâché prise sur le sujet. On a donc acheté un matelas d’appoint pour mettre dans leur chambre. J’y passe en ce moment toutes mes nuits en cododo avec le deuxième mais déjà lorsqu’il n’y avait que le premier, l’hiver dernier par exemple ça me permettait de me rendormir tranquille à côté de lui et lui de se calmer.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu touches la mes propres limites. Dormir avec mes enfants est un vrai calvaire pour moi (oui oui rien que ça), réservé aux vacances et encore… je ne sais pas chez les autres, mais les miens font beaucoup trop de bruits ; et comme le moindre soupir me réveille…
      Heureusement on n’a jamais eu besoin de dormir avec eux pour qu’ils se rassurent… quoique, peut être nos nuits seraient plus apaisées qui sait ? Mais c’est physiquement impossible. La seule personne que je tolère à mes côtés la nuit, c’est mon mari – et encore uniquement parce que je peux le pousser vertement lorsqu’il fait trop de bruit 😂

      J'aime

      1. Mais tu as tout à fait raison finalement on parle souvent du sommeil des enfants en omettant l’autre composante tout aussi importante : notre sommeil à nous. J’ai toujours pu dormir peu, m’endormir vite, et presque n’importe où. A défaut d’avoir des enfants qui dorment bien (et silencieusement) je savoure cette chance !

        Aimé par 1 personne

  5. Arf… ma pauvre, le stress que c’est de repérer les signes qui te font penser à ce que tu as vécu pour l’aîné…. 😦

    Nous nous sommes bien rétamés la figure avec ma fille. Comme Picou, mon aîné était un dormeur de compétition… il a fait ses nuits entre 1 mois et demi et 2 mois, et hors dents, maladies et quelques semaines de réveil tétines avant qu’il sache lui même les récupérer, il dormait en général de 19h à 6h30 (bon c’est vrai qu’il se réveillait tôt mais on avait toutes nos soirées !!) (depuis qu’il est plus grand il se rattrape et se relève 25 fois pour des prétextes bidons avant de s’endormir)

    Ma fille, ça a toujours été compliqué. Très compliqué…. Elle a « fait  » ses nuits vers 2 mois et demi mais en fait, ça n’a jamais vraiment été acquis… les couchers le soirs ont toujours été très tardif (coucou le bébé qui gazouille jusqu’à 23h) et très compliqués. Les nuits ne se ressemble pas. Parfois elle se remettait à se réveiller plusieurs fois par nuit durant des semaines alors que ça faisait plusieurs jours qu’elle dormait plusieurs heures d’affilé.
    Elle qui avait appris à s’endormir seule c’est mise, du jour au lendemain a hurler et vomir ses tripes si nous ne restions pas avec elle. Comme ça pif paf pouf, durant des mois.
    Idem, il y a deux mois elle s’est de nouveau réveillé à 3h du matin en réclamant à manger. Pourquoi ? Mystère…
    On devenait fou….

    Maintenant on est dans une phase de mieux, depuis 3 semaines, car marcher la crève bien.
    Mais c’est un bébé qui s’endort tous les soirs en pleurant. pas trouvé d’autres solutions : si nous restons ça dure 1h30 et elle se réveille en sursaut dès que nous partons vers la porte (en fait elle n’ose pas dormir de peur qu’on s’en aille si elle le fait) Donc je préfère partir lorsqu’elle est bien réveillée. Elle pleure en général deux minutes, rarement cinq, et s’endort. Je sais que c’est à l’encontre de tout ce qu’on peut lire sur le sommeil des enfants et le fait qu’il ne faut pas les laisser pleurer mais… elle a 14 mois, et ne s’endort que comme ça (bon au delà de 5 minutes de pleurs, je la sors du lit et je retente un peu plus tard hein !)

    Mais je crois que je suis marquée à vie de ce suspense… chaque fois que j’entends un micro-chouigenment de sa chambre, je me réveille d’un coup, et mon corps est noyé dans l’adrénaline pure en mode « oh non pitié, elle va se réveiller, je vais devoir la bercer deux heures… pitié pitié pas ça ! »

    Du coup pas de conseil miracle à te donner (sinon je ferais breveter l’idée et je sera riiiiiiiche !!!) si ce n’est que lorsque mes nuits sont hachées, cela m’aide de visualiser un endroit reposant et sécurisant (un chalet à la montagne pour moi 😉 ) comme un lieu où je retourne entre chaque phase de sommeil… c’est devenu mon deuxième chez moi au fil de mes nuits pourries… j’imagine le paysage, les détails, la déco… et même si je en me rendort pas tout à fait, ça me repose un peu (non je en suis pas folle, non non non…)

    Bon courage !!!!
    On se vengera à l’adolescence en les forçant à se lever à midi pour mettre la table !!!

    J'aime

    1. Je suis comme toi, marquée à vie par ce suspense ! Et même juste en me couchant, en mode « ohlala mais ils vont se réveiller combien de fois cette nuit ? » Dormira-t-on ? Dormira pas ? Le suspense du coucher qui ne m’aide évidemment pas à m’endormir !
      Je sais pas ce qui est le pire finalement, tomber des nues avec le deuxième ou savoir, à cause du premier, et du coup redouter le moindre faux pas…
      Et sinon je suis trop d’accord avec Louna, ce truc de visualiser un endroit sympa qu’elle bonne idée ! Je te pique l’idée du chalet, hihihi, j’ai toujours rêvé d’avoir la vie de Heidi (la bergère hein, pas Klum).
      Oh oui on se vengera à l’adolescence ; et je te trouve bien sympa de prévoir d’attendre midi ! A 10h au plus tard je mets tout le monde dehors du pieu 😂
      Bon courage à toi aussi et je prie pour que ces 3 semaines de mieux dure looooooongtemps

      J'aime

  6. Pfiou ! Mais comment vous faites pour tenir ? (en vrai je me doute que ça doit sacrément piquer le matin…)
    Bon comme Mme Bobette, nous avons le modèle Marmotte à la maison : couchée à 20h30 – réveillée à 7h30/8h. Du coup on a très peur que les suivants soient des catastrophes de ce coté là !
    Après parfois il y a des périodes où elle a des micro réveils la nuit. On n’a pas besoin de se lever mais elle chouine quelques secondes et puis plus rien. Heu du coup mon astuce c’est les boules quies. Je ne peu plus dormir sans ! (Et le papa de toute façon lui je pense qu’il a les boules quies d’origine parce qu’il n’entend jamais rien 😉 )

    Aimé par 1 personne

    1. J’aimerai tellement arriver à ne pas les entendre ! Même avec les boules quies je pense que je les entendrai ! C’est relou !!
      Tant mieux si tu as le modèle marmotte – et rassure toi, je connais plein de modèles marmottes qui ont eu des petits frères ou soeurs marmotte aussi !
      Après quand à la question de COMMENT on fait… moi même je me la pose tous les matins 😂

      Aimé par 1 personne

      1. Chez moi, les boules quies me permettent de ne pas être réveillée par les petits bruits que fait la Biscotte en dormant (petits pleurs, cri dans son sommeil ou toux) mais d’entendre tout de même les vrais pleurs ou les appels en cas de vrai réveil. J’avoue y avoir beaucoup gagné en confort de sommeil !

        J'aime

  7. De notre coté, ça allait très bien jusqu’au moment où ça a dérapé… Ayant pris plus de temps avec elle, je ne m’étais pas mis de pression par rapport au nuit. Vers 1 mois et demi elle dormait jusque 5/6h du matin puis à 2 mois c’était acquis 20h-8h, Jackpot!
    Au moment de commencer la crèche, il y a eu les cauchemars, la peur de l’abandon, les DENTS et les 1ères maladies (10 otites en 6mois…). Bref, c’était pas top mais c’était gérable et compréhensible. Ca a dérapé le lendemain de Noël, le 26 décembre, elle avait 11 mois. Réveil pdt 2-3-4 heures consécutives avec hurlement, moment de calme et quand tu commences à bien te rendormir re-hurlement… On est rentré dans ce rythme comme on se prend un camion et il nous était très compliqué de savoir ce qu’il y avait à chaque fois (une nouvelle otite? une nouvelle poussée dentaire? son reflux? des cauchemars? …)
    Pour la petite histoire, il s’avère que son reflux n’était pas guéri du tout, ce qui rendait les otites plus fréquentes et le tout l’un dans l’autre, elle souffrait bcp, surtout la nuit. Ca a duré 7 bon mois et on voit enfin le bout du tunnel. On a tout fait : Ostéo, ORL, traitement pour le reflux, coussin surélévateur, éviter les liquides le soir…. Aujourd’hui, son reflux est guéri et O Miracle, les nuits sont redevenus plus sereines. Elle râle toujours au moment de se coucher mais ça ne dure pas.
    Je suis comme toi niveau sommeil, j’ai toujours eu du mal à m’endormir et encore plus à me rendormir… Alors à un moment, on était tellement sur les rotules que je tombais de fatigue, au point de ne plus l’entendre la nuit… Aujourd’hui, il m’est plus difficile de me rendormir, et je n’ai pas trop de conseil de ce coté là…
    En tout cas, bon courage!

    J'aime

    1. Ohlala ça me rassure pas du tout ça, ce reflux qui ne s’arrête jamais ! Comment s’est il guéri ? Avec tout ce que vous avez entrepris (ostéo etc), ou c’est le temps qui joue en notre faveur ? Je pensais naïvement qu’avec la diversification ça disparaîtrait mais force est de constater que ça a plutôt aggravé les choses…
      Je te souhaite que tout ça soit bien derrière vous et que vos nuits restent sereine !
      Et c’est « rigolo » ce que tu dis car, quand on ne l’entend pas de la nuit je me demande toujours si on ne l’a pas entendu ou s’il a juste « fait sa nuit »

      J'aime

      1. Nous pensions aussi que le reflux se guérirai avec la diversification et force à été de constaté que non. L’ostéo a aidé à « remettre les choses en place » et a joué sur la partie mécanique de son système digestif. Ensuite, elle a été sous inexium pdt 2 mois ce qui a permis de guérir les brulures qui étaient là. L’ORL nous a aussi donné des instructions comme la faire dormir surélevée (et surélever le matelas à langer), remplacer le biberon du soir par un yahourt (et éviter tout liquide le soir ou pendant la nuit), éviter les aliments acides (jus de fruit, tomate, agrumes…). Le truc important que j’ai noté, c’est que le liquide calme l’inflammation sur le coup (et il se rendorme généralement rapidement) mais ça empire quelques temps après. C’est un peu un cercle vicieux…

        Je crois que cela reste un cas plutôt « exceptionnelle » et que le reflux s’améliore avec la diversification et à partir du moment où ils tiennent assis… Ce qui nous a mis sur la voie c’est une toux permanente. Elle était sous inexium depuis ses 2 mois et on l’avait arrêté au moment de l’entrée à la crèche à ses 7mois. Et effectivement, depuis son entrée en crèche elle toussait toujours un peu. On pensait aux 1er microbes et comme elle a enchainé les otites, on ne s’est pas arrêté à ça alors que finalement, elle toussait parce qu’elle était irritée à cause du reflux…!

        A suivre pour ton bonhomme, en espérant que cela s’améliore tout seul!

        Aimé par 1 personne

  8. Excuse-moi mais j’ai ri ! J’ai ri parce que je m’y retrouve telllllllllllement ! Moi aussi, je deviens vulgaire, dans ma tête, la nuit, lorsqu’on me réveille trop souvent ! 😀

    Bon, et sinon, les similitudes continuent à s’accumuler, pour nous deux ! Nous, aussi, notre aînée nous a traumatisé : j’ai l’impression de vivre épuisée et de ne plus avoir eu de bonnes nuits de sommeil réparateur depuis…. au hasard, trois ans ! Youhou !
    Et nous aussi, on croyait avoir fait le plus dur quand, au bout d’un peu plus de 2 mois, elle s’est passée de biberon la nuit. Mais c’était sans compter sur la crèche : ici, pas de bronchiolite de l’insomnie, mais des gastros à répétition entrecoupées de rhume. Notre bébé s’est transformée en chauve-souris et nous, en robots berceurs, en zombie balloteurs. Bref, joie.
    D’autant plus que, entre les phases de maladie (soit environ 2 jours et demi par mois), notre bébé faisait de bons débuts de nuit mais avait décidé que 5h du mat, c’était un super horaire pour se lever. Et comme vous, on a fait une version mini-tyran. Bref, re-joie.
    Comme vous, on a cru malin de relancer un petit deuxième quand l’histoire s’est un peu calmée, au bout de 18 mois, en gros. Mais ça, c’était avant l’apparition des cauchemars. Re-re-joie.
    Et on pointe toujours aux réveils à l’aube, hein. Re-re-re-joie. (j’ai l’impression de me répéter….!)
    Heureusement, on n’est pas encore passé au « sans-couche » la nuit, sinon, je n’ose pas imaginer notre état.

    Là où l’histoire diffère pour nous, c’est qu’on a réussi à pondre une version « nuit-compatible » : Nymphette est pour l’instant bien plus facile à gérer que sa soeur, qui continue donc à nous réveiller la nuit régulièrement et au matin, là où sa petite soeur roupille sereinement. Nan mais comme quoi c’est possible, hein, faut pas désespérer….!
    Mais du coup, même avec cet avantage non-négligeable, j’en conviens d’autant mieux que je suis passée par le même stade d’épuisement que toi (cf ma dpp), les quelques fois où, comme cette nuit, notre Nymphette se met à dérailler, on est en mode panic avec Mister F., et nos petits esprits s’échauffent et s’emballent. Je crois qu’on n’est pas de taille à revivre cette galère !

    Et je me retrouve aussi concernant les insomnies : comment on fait, quand son propre sommeil se met à dérailler, à force d’avoir été si malmené ?

    J'aime

    1. Tant mieux si tu as ri ! Je me dis souvent que tant que j’arrive à en rire c’est que ça va. Le jour où ce sera vraiment trop dur, où je ne tiendrais plus debout, je ne pense pas que j’arriverai à rigoler ou à en faire rire !
      Je vois que nos number 1 sont fait du même bois. Si c’est rassurant de voir que je ne suis pas la seule, je suis plus que jalouse de Nymphette. C’est po juste comme dirait l’autre ! Moi aussi j’avais demandé un modèle marmotte cette fois ! Et c’est clair que quand le deuz se met à dérailler c’est pire parce que ce qu’on avait fini par accepter pour le premier on n’est pas du tout prêt à le revivre ! Mode panic on connaît bien.
      Ah et pour les pipis au lit on a réglé le problème : on lui a remis des couches. Sans scrupules. Et depuis on dort quand même mieux putain !! C’est ma belle soeur qui m’a convaincue (je l’aime d’amour) !
      Et du coup vous les avez passées dans la même chambre ? Pour le coup on a fait machine arrière nous 😳

      J'aime

      1. Pfiou. Pas facile hein. Ici Number 2 a été relégué dans mon bureau 😅 on attend que Number 1 soit de nouveau ok mais pour l’instant il est catégorique « il fait trop de bruit » 😂

        J'aime

  9. Voici un mail que j’avais envoyé à la famille, il y a 3ans…
    Mon numéro 4 et dernier nous a bien cassé les pieds, pire que les frères, car il a fini par faire ses nuits à 14mois à la barbare, puisqu’il a pleuré non stop pendant 3 nuits sans que personne n’aille le consoler, c’était un conseil de la pédiatre, celle qui avait dit qu’il fallait forcer le décalottage de numéro 2, alors qu’il avait un vrai phimosis qui a été opéré depuis, donc bon, heu, oui, ben ça a marché c’est ce qui compte, non??

    Voici le mail

    Salut!!
    Bon alors… que dire de nos nuits… Disons que c’est plutôt mitigé… Les grands vous diront qu’ils
    n’entendent peu leur petit frère, ah les veinards… . J, (mon mari) bon ben lui, c’est plutôt bizarre… Soit il l’entend (mais
    c’est quand le bébé est calme) soit il ne l’entend pas du tout et là, se sont les jours où il a été
    infernal!!! Bref… tout ça pour dire que J doit dormir comme un bien heureux!!!!
    Ensuite, il y a mon point de vu… Plus objectif… Voici une nuit type
    *Hier, aprés la tété de 21h00 pas possible de le poser, car il avait beaucoup de rôts, du coup,
    je le porte un peu et le balade, il évacue des rôts tonitruants et s’endort dans mes bras.
    *21H30, je décide de la mettre au lit, et là, hurlements, je le ramene dans le salon, B
    ne dormait pas, il vient dans mes pattes, (je lui ronchonne dessus pour qu’il aille se coucher.. OUI, pauvre gosse, mais en même temps, je n’allait pas hurler sur à le bébé, je ne suis pas une mauvaise mére, moi) dans le transat, rebelotte rototos, donc, je le mets dans le porte bébé et
    vaque à mes occupations
    *22h00, bébé dort, je le mets dans son lit
    *22h10, il hurle, il a fait caca, je le change et le recouche, je lui fais un bisou, il pète, il a refait
    une crotte, je le re-change et le re-couche…
    *22h30, hurlements, la tétine tombe, je lui remets dans le bec
    *22h35, re-hurlement, il a peut être fait caca? ou un rôt, ou il a froid ou chaud??? ou… je
    prends sa température, 35,8°C, je suis une mauvaise mère, je lui rajoute un gilet et lui remets
    la tétine dans le bec
    *22h45, re-re-hurlement, je reprends sa température, 36,7°C, donc, correct, je regarde sa
    couche, rien, je lui fait un câlin, il ferme les yeux, il est endormi, chouette, je le recouche
    *22h48 re-re-re-hurlement, j’accours, la tétine a glissé je ne sais pas par quelles diableries,
    sous son dos… Bisou, câlin dodo…
    *23h00 : re-re-re-re hurlements, la tétine est sous sa tête… (je ne sais pas ce qui me retient de
    le (heu pardon, LA) balancer à travers la pièce (qui a dit « lapsus révélateur ???))
    *23h15 : re-re-re-re-…… -re-hurlements… ZUT… je le sors du lit, il était trempé, je le
    rechange…
    et le recouche.
    *23h30 hurlement de faim, 30 min d’avance sur la tétée… ensuite il y a les rôts (cf plus
    haut…) donc, je le garde avec moi pendant 30min, il est donc 00h30..
    *00h45 il hurle, je vais le voir, pas de rôts, pas de caca, pas de pipi, la température est
    normale, je le recouche avec la tétine dans le bec et… Je mets des boules quies…
    (c’était ça ou le bébé à travers la pièce… )

    Et puis ça durait jusqu’à 4h00 du mat’ pour me réveiller avec le réveil de mon mari à 6h30 avec 1 ou 2 marmots sur qui je hurlais dessus car franchement, 2h30 de sommeil alors qu’on doit être une super maman de 4 tyrans, c’est pas folichon…😣

    Vive la méthode barbare, non mais😂

    J'aime

    1. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire, tu me pardonneras ? Des réveils toutes les cinq-15 min MON DIEU. TOUTE LA NUIT. Personne ne peut survivre à ça ! 😱 donc méthode barbare je sais pas mais si depuis vous dormez moi je dis banco !

      J'aime

  10. J’ai rit, j’avoue …
    Personne, j’ai coutume de dire que j’ai entre 0 (rare, mais si agréable) et 4 réveils par nuit, plus ou moins répartis entre les garçons … (les rappels pre-dodo entre 21 et 22h30 ne compte pas 😥)
    Y’a de tout : FeuFolet qui hurle à la mort, puis me demande son pot (à côté de son lit) pour un pipi demi-sommeil, les cauchemars, les tétines/doudou perdus, les pieds coincés entre les barreaux du lit … là où je touche du bois, c’est que mes nuits sont hachurées, mais rarement par des réveils de plus de 10 minutes et j’ai le rendormissement facile 😅

    J'aime

    1. La chaaaance ! Je voudrais me rendormir vite moi aussi !
      Bon je crois qu’avec des enfants il faut bien accepter les nuits hachées mais 4 fois et pas plus de dix minutes, je trouve ça plutôt vivable et gérable ! Je signe où ?
      Après le truc c’est que plus ça va mieux et plus on voudrait mieux pas vrai ? 😅

      Aimé par 1 personne

  11. Oh mais les nuits de merdes ma pauvre … là dessus on touche du bois mais ici nuit paraîte depuis toujours par contre elle ne dort sur dans son lit, donc l’endormir dans un lit parapluie et la réveille pour partir impossible chez nous . Finalement on est tous unique . Le manque de sommeil c’est une forme de torture , j’espère pour toi que ça passera vite

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :